La première marraine de l’académie – Anne Pareuil

_MG_2361Nous avons le plaisir de vous annoncer le privilège que nous fait la mezzo-soprano Anne Pareuil, d’être notre première marraine.
La mezzo-soprano Anne Pareuil poursuit une carrière internationale sur plusieurs continents, Europe, Asie, Amérique.

Qu’est-ce que l’opéra ? Imaginez un lieu où se rassembleraient tous les artisans du monde, artisans de la musique et sa composition, artisans des instruments, de la voix, de la danse, artisans du bois, de la peinture, du décors de theatre, de la lumière, de la technique de scène, de la comédie et de l’acrobatie ou du mime…. L’opéra , c’est une planète multi-créatrice, une planète de rencontres humaines et de défi artistique. Un vrai lieu de collaboration au service du Beau et du Palpable. Rien n’est plus excitant et transportant qu’une très belle voix bien guidée et bien habitée par l’humanité de son personnage … Tout un chacun peut en profiter sans frein ni préjugé . Apres vingt cinq années de carrière en tant qu’artiste lyrique en France et à l’étranger, je suis heureuse et honorée de vous présenter en parrainage l’Académie Musicale de Rouergue, un projet initié par ma ravissante et talentueuse collègue Anne Maugard connue pour son activité de chanteuse lyrique mais aussi de metteuse en scène et coordinatrice de projets. Cette académie est innovante car elle ne se contente pas de vouloir abattre les barrières qui séparent les genres, elle met tout simplement en scène tous les corps de métiers pour les porter vers l’excellence de l’Art dans des oeuvres d’une très grande qualité, anciennes, classiques, modernes qui nous parlent toutes de l’homme d’aujourd’hui … Le département de l’Aveyron, et plus particulièrement le Rouergue, sont porteurs depuis toujours pour des raisons historiques de valeurs profondément ancrées dans notre patrimoine : un artisanat de haut vol, une gastronomie connue dans toute la France y compris sur le plan viticole avec son appellation Conquoise et enfin, fondamental, un réservoir de très belles et grandes voix de par ses ascendances espagnoles. Les choeurs traditionnels polyphoniques en sont un brillant et émouvant exemple ! Le chant est partout en Rouergue depuis le temps où les maraîchers se chantaient des ballades occitanes d’une rive du Lot à l’autre ! L’opéra vous appartient comme ces chants occitans, faites-le donc vivre encore et toujours en y participant, en proposant vos dons et expertises diverses à son service et celui de la Beauté de faire de l’Art … ensemble !

Longue vie à l’Académie Musicale du Rouergue!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.